Guide anti-panne du chauffe-eau

Parfois, les pannes du  chauffe-eau arrivent au moment où l’on s’y attend le moins. Il n’y a aucune chose aussi désagréable que de devoir prendre une douche sans l’eau chaude. Devant cette circonstance, on a toujours tendance à faire appel à un professionnel. Certes, son intervention présente de l’intérêt. Toutefois, les conseils cités ci-après restent indispensables pour avoir une première approche sur le diagnostic du problème. Avant d’en arriver là, il est nécessaire de connaitre les compositions de l’équipement avant d’essayer de le remettre en bon état.

Ce qu’il faut savoir sur un chauffe-eau électrique

Afin que vous retapiez la pièce endommagée, il reste important de savoir les différents éléments qui constituent votre appareil. Bien entendu, certains ne sont pas obligatoires, mais ils sont importants pour une utilisation optimale.

Le chauffe-eau se définit comme une grosse cuve blanche servant à offrir une eau chaude à la bonne température. Quand vous ouvrez le robinet d’eau chauffée, la résistance chauffe le liquide jusqu’à la température voulue. Vous programmez cette dernière au préalable au moyen du thermostat.

À l’intérieur de l’appareil, vous avez la résistance électrique dont nous venons de mentionner ses fonctions. Il en va de même pour le thermostat. Quant à l’anode, il s’agit d’un élément anticorrosif.

Pour l’extérieur, le chauffe-eau est composé d’un groupe de sécurité. Celui-ci s’occupe de la séparation entre eau froide et eau chaude. Il est également nécessaire pour empêcher les débordements en cas de surpression.

Dans ce même ordre d’idée, vous avez le réducteur de pression. Comme son nom l’indique, il est chargé de limiter la pression lorsque celle-ci est supérieure à 3 bars. Puis, le siphon constitue la pièce servant à évacuer l’eau dilatée.

Outre ces détails, bon nombre d’éléments composent votre chauffe-eau à savoir la vase d’expansion, le mitigeur thermostatique, les raccords diélectriques et bien d’autres encore.

Les pannes les plus fréquentes du chauffe-eau

Le premier indice constitue l’absence d’eau chaude. Si vous vous retrouvez dans cette situation, cela veut certainement dire que votre matériel est en panne.

Ensuite, il arrive que votre compteur disjoncte. Il est fort probable que ce souci vienne du branchement électrique, des fusibles, des résistances, de la bougie ou du fourreau.

Quand l’eau n’est pas assez chaude, il s’avère possible que le thermostat ne soit pas bien réglé. Lorsque le câblage rencontre du problème, vous n’aurez pas aussi d’eau chaude à la température souhaitée.

Dans certains cas, votre chauffe-eau fuit. Si l’écoulement a lieu au niveau du groupe de sécurité, lors de la chauffe, la situation est normale. Par contre, si cette circonstance se trouve au niveau de la bride, des raccords entrée et sortie d’eau ou de la cuve, il est primordial de résoudre le dysfonctionnement de manière immédiate.

Voici d’autres signes qui vous signalent la panne de votre appareil :

  • L’équipement fait du bruit, de la vapeur ou de l’air
  • Sa cuve est éclatée ou déformée
  • L’eau est sale ou sent mauvais

Quand vous apercevez quelque chose d’inhabituel, prenez la décision de voir plus près la situation pour qu’elle ne s’aggrave pas.

Comment détecter la panne ?

Votre premier réflexe est de surveiller votre abonnement d’énergie. Vérifiez si plusieurs équipements fonctionnent simultanément. Si c’est le cas, vous devez augmenter votre forfait de consommation.

Sinon, contrôlez le tableau électrique et consultez la position du disjoncteur. Si ce dernier n’est pas en position marche, il se peut que votre chauffe-eau soit en court-circuit.

Pour remédier à ce problème, vous devez d’abord couper le courant avant d’intervenir sur votre matériel. Utilisez un multimètre pour voir si le ballon ne reste plus sous tension. Cela fait, examinez la résistance et le thermostat en démontant le capot. Vérifiez s’il y a des fuites ou une mauvaise connexion des fils.

Si vous ne détectez aucun souci, contrôlez si le thermostat marche normalement. Il est également nécessaire de procéder à la vidange et le détartrage de votre chauffe-eau. Tout cela peut s’avérer indispensable pour son bon fonctionnement.

Conseils pour réparer les problèmes

Il faut bien rappeler que l’intervention d’un professionnel est privilégiée en cas de panne du chauffe-eau. Les conseils cités ci-dessous vous permettent de savoir les approches du spécialiste.

Étapes à suivre pour remplacer le thermostat

  • Coupez le courant.
  • Il reste essentiel de déconnecter tous les fils électriques du thermostat avant de l’enlever.
  • Ajustez la température en servant de la molette jusqu’à la valeur escomptée. La mesure recommandée se situe 60 °C.
  • Montez le nouveau thermostat, puis reconnectez-le.
  • Vous pouvez remettre le courant.

Changement du groupe de sécurité

  • Bien évidemment, il faut commencer par couper l’alimentation électrique de l’appareil la veille
  • Mettez un seau sous le groupe de sécurité et démontez-le
  • Utilisez un bouchon en liège et insérez-le dans l’orifice du ballon
  • Ôtez l’ancien groupe endommagé et reconstituez le joint filasse.
  • Vous pouvez retirer le bouchon en liège et fixez le nouveau groupe de sécurité.
  • Reconnectez-le au réducteur de pression et à l’évacuation.
  • Cela fait, ouvrez la vanne d’alimentation sur le groupe et le robinet pour purger l’air.
  • La dernière étape est de remettre le courant et le tour est joué.

Le détartrage du chauffe-eau

Cette opération consiste à débarrasser du dépôt de calcaire dans la cuve. L’action peut s’avérer primordiale pour assurer le meilleur état de l’appareil et prolonger sa durée de vie. Le détartrage constitue une phase importante de l’entretien du chauffe-eau. Cela permet de conserver ses performances et garantir son bon fonctionnement.

Pour le mener à bien, voici les démarches à suivre :

  • Coupez le courant électrique et enlevez le capot.
  • Retirez les fils électriques, le thermostat et la platine.
  • Détartrez la résistance avec un produit anticalcaire.
  • Nettoyez les restes du calcaire dans le ballon.
  • Réinstallez la platine et la résistance.
  • Réinsérez le thermostat et connectez-le.
  • Montez de nouveau le capot du matériel.
  • Enclenchez l’alimentation d’eau générale
  • Mettez en marche le courant électrique.

En bref, le chauffe-eau reste un appareil plutôt simple dans sa composition. Pour vérifier son bon fonctionnement, il s’avère crucial de contrôler chaque élément qui le constitue. Pour ce faire, il est recommandé de bien suivre les conseils mentionnés ci-dessus.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *