Soutien à l’élevage : je demande au Premier Ministre la mise oeuvre effective du dispositif dit "d’année blanche"

Le 6 novembre 2015

Monsieur le Premier Ministre,

Le 3 septembre, vous avez annoncé une série de mesures venant compléter le plan de soutien à l’élevage français proposé le 22 juillet dernier.
A l’intérieur de ce plan, une disposition absolument essentielle est prévue : la mise en place d’une « année blanche » en 2015 pour le remboursement des dettes bancaires des agriculteurs en difficulté qui en feront la demande. Cette avancée, jugée majeure par la profession, doit assurer aux éleveurs la reconquête d’une marge de manœuvre en matière de trésorerie.
Au moment où je vous écris, ce dispositif n’a connu aucune application dans le département de la Nièvre, les organismes bancaires locaux prétendant n’avoir reçu aucun cadre d’instruction leur permettant de dialoguer avec les exploitants.
L’année 2015 est une année totalement sinistrée pour l’élevage bovin nivernais. A la faiblesse des cours, se sont ajoutés une épidémie dramatique de fièvre catarrhale ovine et des épisodes de sécheresse tout au long de l’année. Ces évènements provoquent aujourd’hui d’immenses inquiétudes sur la viabilité de nombreuses exploitations.
Aussi, et afin que les annonces du Gouvernement ne restent pas lettre morte, je vous demande de bien vouloir tout mettre en œuvre pour accélérer l’application effective du dispositif dit « d’année blanche », très fortement attendu sur le terrain.
Je reste à votre entière disposition et vous prie de croire, monsieur le Premier Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Christian PAUL

Courrier à Manuel Valls