Retrouvez ma réaction au rapport Lescure sur Ecrans, par Libération

Christian Paul : « Olivennes était pyromane, Lescure essaye d’être pompier »

par Isabelle Roberts, Raphaël Garrigos

http://www.ecrans.fr/Olivennes-etait-pyromane-Lescure,16359.html


Christian Paul, député PS de la Nièvre, a été un des fervents adversaires de la loi Hadopi quand il était dans l’opposition. Il réagit au rapport Lescure remis hier à François Hollande qui, parmi 80 suggestions, propose de supprimer l’Hadopi en tant que telle, tout en conservant la riposte graduée qui serait confiée au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Alors ce rapport Lescure, votre verdict ?

J’ai lu les principales mesures. Il y a du positif : je trouve que le débat a le mérite de ne plus être agressif entre les internautes et le monde de la culture. Et puis, il y a la suppression d’Hadopi qui a coûté très cher et n’a servi à rien, elle a fait fait la démonstration par l’absurde de son inutilité, il fallait clore cette période répressive mais illusoire. Dans la colonne positive, il y a aussi le ciblage de la répression sur la contrefaçon commerciale, et je vois entre les lignes une légalisation d’usage des échanges entre internautes.

Et le négatif ?

Si Hadopi en tant que telle va être supprimée, la réponse graduée ne fait que changer de nature, je voudrais bien qu’elle soit supprimée aussi. S’il s’agit de cibler la contrefaçon commerciale, nous serons là ; s’il s’agit de cibler ce que Pierre Lescure appelle le « piratage domestique », non. Et dans tout ce qui touche la régulation d’internet, il faut être d’une infinie prudence.

Et la taxe sur les appareils connectés que propose le rapport ?

On a passé dix ans à chasser le pirate et maintenant on s’attaque à comment on finance la production... Mais qui dit taxe nouvelle dit reconnaissance des usages nouveaux, on est déjà dans une ambiance de légalisation qui ne dit pas son nom.

Quelles conclusions tirez-vous de ce rapport ?

Le rapport est court-termiste : il ne choisit pas entre le monde d’avant et le monde d’après. Mais si on le met face au rapport Olivennes [qui a inspiré la loi Hadopi en 2007, ndlr], on respire. Denis Olivennes était pyromane, Pierre Lescure essaye d’être pompier, je ne suis pas sûr qu’il soit encore architecte. Aujourd’hui la balle est dans le camp du gouvernement et il y a une bonne qualité d’échange entre le gouvernement et le parlement.