Pour une stratégie nationale de santé efficace : ma question à Marisol Touraine

Madame la Ministre,

Le Premier ministre vous a confié la responsabilité de conduire la préparation de la stratégie nationale de santé, dont il a donné les directions vendredi à Grenoble.
Chacun l’a compris, cette stratégie prend appui sur un constat d’injustice, sur un diagnostic sans complaisance des inégalités face à la santé qui se sont profondément aggravées depuis dix ans.
Nous, députés, comme le Gouvernement, nous savons le malaise profond de l’hôpital public et de ceux qui le servent, nous n’ignorons pas que des milliers de professionnels très engagés dans leur métier appellent au secours, et que des millions de malades diffèrent l’accès aux soins.
Nous savons aussi la réalité des déserts médicaux, les chantiers de prévention à lancer ou à relancer, nous savons que la santé publique a besoin d’un nouvel élan, comme la présence médicale à consolider au travail et dans les écoles.
Nous savons également que les très lourds déficits accumulés rendent la tâche encore plus difficile.
C’est pourquoi, il a y urgence à engager des réformes de fond du système de santé.
Car tout n’a pas été conçu ou essayé en matière de santé. Loin de là. Les réformes sont restées au milieu du gué.
Ma question porte sur vos priorités. Comment mobiliser pour cette belle ambition les professionnels, et comment mieux associer les français ?
Comment organiser un "parcours de santé" qui respecte le malade, et l’accompagne pour la prévention, comme pour les soins, dans la proximité comme à l’hôpital ?
Comment reconnaitre à chaque acteur professionnel sa vraie place, tout en favorisant le travail en équipe ?
Enfin, comment mettre fin à des inégalités sociales et territoriales que notre volonté de progrès ne saurait plus longtemps accepter ?