Mes voeux à tous pour 2014

L’année qui vient, nous la voulons plus belle pour chacun, et surtout plus humaine. C’est ainsi qu’il faut chasser de nos esprits l’indifférence aux difficultés ou aux chagrins des autres. Faisons mentir notre cher Jules Renard quand il disait : “Nous sommes si peu capables d’effort pour comprendre les autres”.
L’année qui vient doit être imaginée comme un projet et un progrès. Je suis certain que 2014 sera pour beaucoup de Français et de Nivernais une année de volonté. Volonté pour faire vivre son association ou sa commune, pour trouver un emploi, pour développer son entreprise. Saluons en ce début d’année les volontés qui ont permis à près de 600 jeunes Nivernais de rejoindre un “emploi d’avenir”. Pour la Nièvre et le Morvan, la création d’activités nouvelles et durables, grandes ou petites, sera encore l’enjeu majeur, qui doit rassembler tous nos efforts. Tous les secteurs sont vitaux pour l’emploi : l’industrie bien sûr, et tous les autres réclament notre combat quotidien.
En 2014, nous devrons ouvrir très largement les bras à tous ceux qui veulent agir, entreprendre, innover, partout où s’invente le futur ; écoles, villages et quartiers, maisons de santé, de retraite ou hôpitaux, et entreprises de toutes tailles, de l’agriculture au numérique. Là, nous travaillons à la renaissance de notre pays. C’est notre responsabilité devant les génération qui nous suivent.
2014 verra aussi le temps d’élections municipales. Les citoyens choisiront des femmes et des hommes, des idées et des projets. Je souhaite que ce soit l’occasion d’un élan nouveau, et surtout d’un débat loyal sur l’avenir de nos territoires, pour bâtir ensemble une ruralité moderne. Ce sera une relève de génération. Aux anciens qui passent le relais, disons notre gratitude pour leur engagement. Aux nouveaux, notre espoir dans leurs énergies.
Avec Nelson Mandela, le monde entier mesure combien la vigueur de l’exemple et la force des idées allumèrent une lumière qui ne s’éteindra pas. Comme Hannah Arendt, Jaurès, Camus ou Césaire, que l’on retrouve ces temps-ci, il a donné espoir dans la possibilité offerte à chacun d’agir, pour lui-même et pour le destin collectif. Puisse ce message nous éclairer, les douze prochain mois.

Christian PAUL
Député de la Nièvre