La future politique agricole commune : plus juste, plus favorable à l’emploi et à l’élevage

La future politique agricole commune : plus juste, plus favorable à l’emploi et à l’élevage

À Cournon mercredi, au sommet de l’élevage, le Président de la République a présenté la mise en œuvre en France de la future Politique Agricole Commune.

Conformément aux engagements pris, François Hollande a annoncé une réorientation prioritaire et sans précédent des aides en faveur de l’élevage.

Au total, près de 1 Milliard d’euros d’aides PAC par an seront réorientées vers l’élevage à horizon 2019.
Cette priorité se traduit concrètement par :
-  le maintien de la prime à la vache allaitante
-  une revalorisation sans précédent de l’ICHN (Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels) de 15% dès 2014 et l’intégration d’un montant équivalent à la PHAE (prime herbagère agroenvironnementale) dans l’ICHN à partir de 2015.

De plus, les disparités des aides publiques entre les agriculteurs seront réduites avec la convergence progressive des aides pour atteindre 70% en 2019.

Par ailleurs, les jeunes agriculteurs, dont nous connaissons les difficultés d’installation dans nos territoires ruraux, seront également soutenus. 100 millions d’euros de plus par an seront ainsi mobilisés pour les accompagner dans leur projet d’installation.

En outre, le doublement du budget consacré aux mesures agro-environnementales et à la production biologique témoigne de la volonté d’accompagner fortement la transition écologique.

Enfin, la mise en place d’un plan pour la compétitivité et l’adaptation des exploitations, doté d’au moins 200 M€ par an (doublement de l’enveloppe actuelle), apportée par l’Europe, l’Etat et les collectivités qui le souhaitent permettra de soutenir la modernisation des bâtiments d’élevage.

Ces décisions démontrent plus que jamais que seuls le dialogue et la concertation avec l’ensemble du monde agricole permet de progresser ensemble. Elles sont un signal puissant et sans ambiguïté en direction prioritairement des éleveurs et de nos territoires ruraux.

Michel Vergnier, Philippe Baumel, Edith Gueugneau et Christian Paul, députés, président et vice-présidents du groupe parlementaire Elevage