La conférence environnementale sous pression. Newsletter de la Gauche durable #14

C’est peu dire que la Conférence Environnementale était sous pression. Entre les désaccords sur la taxation carbone, les ultimatums du secrétaire national d’EELV menaçant de dissoudre la majorité et la planète sous six jours et les incertitudes sur la détermination écologique du Gouvernement, une parole forte était attendue. Les discours du Président de la République et du Premier ministre ont exprimé des choix à la bonne hauteur.

D’abord, parmi les différents scénarios d’avenir, François Hollande a clairement choisi, pour la France, la division par quatre de nos émissions de CO2, et par deux de nos consommations d’énergie d’ici 2050. C’est le plus ambitieux et le plus écologiquement raisonnable. Notre cap est donc bien celui de la sobriété énergétique avec la priorité donnée à la disparition des passoires thermiques.

La Gauche durable avait plaidé devant le Premier ministre, la semaine dernière encore, pour un taux de TVA réduit à 5% pour les travaux de rénovation thermique. Ce sera dans le budget 2014. La loi sur la transition énergétique sera adoptée en 2014. Elle fixera le volume de production nucléaire et la contribution de la rente nucléaire au financement de la transition. Ce n’est pas une mince victoire démocratique. La Contribution Climat Énergie est en route par l’introduction d’un critère carbone dans la taxation des carburants qui favorisera les moins polluants et dont le rendement montera progressivement. Le cadre est posé, les objectifs long terme affirmés ; et les mesures à court terme sont là.

Il nous revient, à la Gauche durable, très clairement engagée en faveur d’un nouveau modèle de développement, de soutenir l’action du Ministre de l’Ecologie et, surtout, de veiller a ce que les conférences environnementales ne soient pas à l’écologie… ce que le 8 mars est aux femmes. Une belle journée.

http://us5.campaign-archive2.com/?u=111ea2c1f0e759718058d58c3&id=44bee9fcbb&e=6a9af917f2