Etre courageux, dénouer les contradictions du pays. Newsletter #19 de la Gauche durable

Etre courageux,
dénouer les contradictions du pays

Le sondage paru dans le dernier Parisien Magazine sur le « courage politique » a tout pour provoquer une belle migraine à la gauche, celle qui croit au gouvernement ou celle qui doute, comme à la droite.

Que les Français attendent du courage des responsables politiques, ne serait-ce que pour leur en donner aussi, n’est pas surprenant. En revanche, les mesures jugées courageuses, parmi celles proposées aux sondés, dans le passé et pour l’avenir, donnent une vision plutôt confuse du paysage.

Vient en tête l’interdiction des licenciements aux entreprises faisant des bénéfices. Puis d’après les sondés, la loi sur les 35 heures a été une décision courageuse, et sa suppression le serait tout autant…

De la bouillie pour les matous, à première vue. Mais à première vue seulement.

De ce sondage, l’on peut tirer au moins deux enseignements. Il indique un rejet du libéralisme dérégulé et prédateur, ainsi que du conservatisme et de l’immobilisme qui font obstacles à des solutions « qui marchent ». Mais l’alternative est difficile à identifier et la somme des choix des citoyens sondés révèle un effacement des marqueurs traditionnels. Les aspirations sont contradictoires, et les blocs idéologiques et sociaux qui structuraient le rapport droite/gauche sont effrités.

Il faut donc inventer, en partant de la France telle qu’on la comprend et telle qu’on la voit, celle que l’on veut demain. L’appel est lancé aux responsables politiques pour qu’ils aident à dénouer ces contradictions et leur donnent une cohérence de vision et d’action. D’autres, chercheurs, acteurs engagés dans la société, peuvent y contribuer. Par ces contradictions, les Français expriment ainsi un désir de débat. La politique, c’est aussi l’art d’organiser ces confrontations sans déchirement. La bataille des idées se déroule en permanence. C’est un lourd défi pour la droite qui erre entre ses rivalités et son incapacité à trouver la bonne distance face au FN. C’est un beau défi que nous devons, à gauche, lancer pour nous et pour le pays. Qui ose relever le gant ?

http://us5.campaign-archive1.com/?u=111ea2c1f0e759718058d58c3&id=e527aacba8&e=6a9af917f2