Christian Paul appelle à voter pour les avancées décisives acquises grâce au PLFSS pour 2013

Pour le budget de la Sécurité sociale, comme pour le budget de l’Etat, il faut tourner la page sans regrets.

Le PLFSS 2013, c’est le temps de l’action et les moyens d’agir.
Ce n’est pas un budget d’attente ou de transition, mais un nouveau cap politique, une inversion des tendances et une réorientation des politiques publiques qui s’engagent.
Là comme ailleurs, il faut redresser sans retard, et agir juste.

Là où nous faisons des économies dans ce PLFSS, elles sont redéployées pour mieux soigner les Français. Là où le projet crée des prélèvements, il en exonère les plus modestes. Nous l’avons fait pour les retraités. Nous avons fait le choix de la justice en réduisant les niches sociales et en corrigeant des situations inéquitables.

Disons-le, ce budget permet à la Sécurité sociale d’échapper à une malédiction. Les Français étaient condamnés à choisir entre les déficits et les sacrifices, et souvent, avec vous, ils avaient les deux. Il fallait inexorablement taxer encore plus chaque année les malades, et se résigner à ce qu’ils renoncent à se faire soigner, chaque année davantage.

Le Plfss 2013, c’est donc la reprise en main des comptes sociaux après des années de dérives, mais pas n’importe comment : pour servir une meilleure protection des Français.

Ce sont des réformes de fond qui sont amorcées. C’est la consolidation de la médecine de proximité, attractive, de qualité, en équipe, après des années d’impuissance face aux déserts médicaux.
C’est le choix de renforcer l’hôpital public après des années passées à le dénigrer, et à l’affaiblir.

Le PLFSS 2013, c’est le temps de conquêtes nouvelles, qui montrent que pour la protection des Français, le progrès est encore possible :

L’IVG à 100%, ainsi que la gratuité de la contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans

La fin du mythe de l’hôpital-entreprise qui a fait tant de dégâts et qui laisse en grand désarroi la plupart des communautés professionnelles de la santé
des mesures qui rendent possibles les investissements hospitaliers indispensables des prochaines années.

Ce sont aussi de nouveaux outils pour rendre attractives la présence des professionnels de santé sur tout le territoire.

C’est le tiers-payant étendu, en particulier aux maisons de santé et aux étudiants.

Ce sont des innovations pour la qualité, avec les parcours de soins mieux coordonnés, en particulier pour les plus âgées, et des rémunérations mieux adaptées.

Un domaine de vigilance nécessaire : le médicament, pour que tous bénéficient des progrès de la recherche, sans cesser de veiller à maîtriser la dépense, et à renforcer le service rendu et la sécurité des médicaments.

C’est l’amélioration de la prise en charge des besoins en aide humaine pour les victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles, des améliorations pour les situations des victimes de l’amiante
pour la première fois les indemnités journalières face au risque maladie pour les agriculteurs.

Et enfin, et ce n’est pas la moindre avancée, le droit au « congé de paternité » qui a été, à la demande de notre groupe, étendu à l’accueil de l’enfant dans toutes les familles.

Ce PLFSS veut engager une transformation positive de notre système de santé et de protection sociale.
Nous le ferons avec tous les professionnels, dont je salue l’engagement, en mettant en avant des principes de justice, en privilégiant le dialogue, et en prenant nos responsabilités pour défendre un système de sécurité sociale protecteur et durable.

Voilà pourquoi le vote de ce PLFSS résonne en ce début de législature comme un moment exceptionnel. Nous mesurons le travail ainsi accompli par le gouvernement en quelques mois. Ce travail précède et rend possibles beaucoup d’autres étapes. Nous sommes heureux de pouvoir vous dire, mesdames et monsieur les ministres, que nous voterons ce budget, fièrement et solidairement.

1 réaction à l'article

  • Christian Paul appelle à voter pour les avancées décisives acquises grâce au PLFSS pour 2013

    merci pour ce texte- EXPLICATIF f ! très utile pour relayer sur le positif apporté . on en a besoin pour "militer" en connaissance des choses et intentions. Pour QUI : voilà ce qui nous différencie de la droite. Un texte qui peut enthousiasmer, ça nous manque parfois, oui oui oui Christian ! ..

    Rédigé par nicole Perrault - Le Pape. le 30 octobre 2012 à 19:08