A l’unanimité, les socialistes nivernais soutiennent le projet de pôle bois-énergie de Sardy-les-Epiry et la création d’emplois, dans le respect de l’environnement.

Projet de pôle bois de Sardy les Epiry

A l’heure où la France se mobilise pour la réindustrialisation, où beaucoup de
départements sont touchés par des fermetures de sites et des réductions d’effectifs,
nous nous engageons pour que le département de la Nièvre développe son industrie,
son économie et des emplois.
A l’heure où la France s’est engagée résolument dans la transition énergétique nous
nous engageons pour que le département de la Nièvre soit exemplaire en la matière
et s’achemine progressivement vers l’autonomie énergétique.
A ce double titre, le conseil fédéral soutient l’initiative de l’agence de développement
économique de la Nièvre et de la communauté de communes du Pays Corbigeois de
création d’un pôle bois avec une forte composante bois-énergie.
De toute évidence, la Nièvre a besoin à la fois de créer des emplois et de développer
sa filière bois.
Aussi le projet Erscia, qui combine une scierie de résineux de dimension industrielle,
une centrale de production d’électricité et une production de granulés répond à
l’ambition que nous portons pour la Nièvre.
Toutefois notre soutien doit s’accompagner d’une attention particulière et d’un travail
complémentaire en lien avec les parlementaires et le Conseil Général, pour que ce
projet, en évolution, soit un projet industriel respectueux de l’environnement et
exemplaire.
1. Considérant l’impact économique et le nombre d’emplois directs (120) et
indirects (250) prévus par cette installation, ainsi que par les entreprises bois
de 2ème et 3ème transformation qui pourront dans un avenir proche rejoindre
Sardy-les-Epiry.
2. Considérant les mesures prévues en matière :
- d’intégration dans le paysage (écran végétal, dispositions architecturales
favorables à une bonne intégration des constructions)
- de sécurité routière (desserte et circulation sur le site et le territoire,
développement du réseau ferré)
- de préservation de la faune et de la flore sur site (oiseaux, batraciens et
chiroptères notamment)
- de gestion et traitement in situ des eaux industrielles, des eaux usées et des
eaux pluviales
Château-Chinon, le 18 avril 2013
- de maîtrise des rejets dans l’air conformes aux normes de qualité de l’air et
des contrôles imposés par la réglementation
- de respect des normes de bruit (merlon situé au nord et capotage des
équipements)
- de gestion et d’élimination des déchets
3. Considérant qu’une attention toute particulière doit être accordée à la gestion
raisonnée de la forêt et qu’à ce titre :
- Nous nous engageons à faire connaître et faire respecter les engagements
pris dans le cadre de la charte forestière initiée par le parc du Morvan et à les
faire évoluer si nécessaire.
- Nos parlementaires s’engagent à oeuvrer en faveur d’une amélioration des
lois et règlements qui encadrent l’exploitation forestière :
o Réglementation des coupes rases dans les Parcs Naturels Régionaux
(interdiction, sauf permis de coupe délivré par une autorité compétente sur
des critères paysagers, d’âge et d’état sanitaire).
o Réglementation des débardages afin de préserver les chemins
Considérant que la mission sur l’avenir de la filière forêt-bois confiée par le
Premier Ministre à Jean-Yves Caullet, député de l’Yonne, permet une
première étape et que la grande loi d’orientation sur l’agriculture et la forêt qui
sera débattue au parlement fin 2013 en sera une deuxième.
Les membres du conseil fédéral du Parti Socialiste de la Nièvre à l’unanimité :
- soutiennent le projet de pôle bois de Sardy-les-Epiry
- souhaitent que les collectivités locales favorisent sa réussite, en veillant à
s’assurer à chaque étape de sa viabilité économique, de ses retombées pour
l’emploi et de son impact écologique
- demandent qu’un état des lieux de l’environnement actuel soit réalisé dans les
environs de la future centrale (afin que d’éventuelles pollutions ultérieures
puissent être démontrées) et que des contrôles et mesures des rejets puissent
être effectués indépendamment de l’industriel
- appellent les militants PS à se mobiliser pour cet enjeu majeur pour le
département et la région.